Sierra (mont) Espuña détient la masse arborescente la plus étendue de la Région de Murcie et c'est aussi l'un des entourages naturels les plus emblématiques. Verte et touffue, aujourd'hui, grâce au travail de reboisement qui a commencé vers la fin du siècle passé et qui a été mené par le philanthrope murcien Ricardo Codorniú, plus connu par le surnom de l'apôtre de l'arbre.

Les communes composant cet entourage sont disséminées stratégiquement par les contrées intérieures du Fleuve Mula (Communes de Mula et Pliego) et de Sierra Espuña (Alhama de Murcie, Totana et Aledo). Ces agglomérations font partie des caractéristiques des deux contrées. D'une part, Mula et Pliego paraissent encastrées entre les monts de Sierra Espuña et ceux de Ricote et sont des zones riches en moeurs et traditions culturelles. En même temps, les caractéristiques de son paysage les convertissent en des points obligés pour faire halte lors d'un itinéraire à l'intérieur de la région. Pour leur part, les localités de Alhama de Murcie, Totana et Aledo, participent pleinement de l'humeur montagneuse et forestière, alors que grande partie des signes de son identité se trouvent, précisément, à l'abri de Sierra Espuña.

Une autre caractéristique de la zone consiste en son intense activité potière. La localité de Totana occupe, sans aller chercher plus loin, le deuxième poste entre les communes de toute l'Espagne quant au nombre d'ateliers de potier, alors que Aledo maintient vive cette tradition artisanale, à l'abri de la Tour de Vigie qui domine toute la vallée. Cette même zone fut autrefois un lieu de escaramouches de guerre entre les maures et les chrétiens.

Le Parc Régional de Sierra Espuña et son environnement sont devenus le premier espace naturel protégé de la Région de Murcia, avalisé par la Charte Européenne du Tourisme Durable (CETD).

 

Abonnez-vous à notre newsletter