Outils
Retour
Compartir esta página
Compartir por email Compartir en facebook Compartir en twitter Compartir en pinterest
PARTAGEZ
Reportar errores
Imprimer
Destino Región de Murcia - Web Oficial
Cargando página

Fermer

Fermer

Fermer

Cerrar foto
  • HÉBERGEMENTS
  • Serveur de recherche de logements
  • Buscador de actividades
  • Buscador de paquetes
  • Rechercher Vols
  • Buscador de autobuses

RECHERCHER

Gratuit
À NE PAS
MANQUER
YECLA
HOME > QUE FAIRE > OENOTOURISME > OENOTOURISME QUE FAIRE YECLA

UNE PROMENADE DANS YECLA

Enclavée au c½ur du Haut Plateau, entre la chaîne de montagnes levantine et le plateau de la Mancha, Yecla offre au visiteur une image d'une beauté singulière:des arides paysages de pierre contrastent avec les cultures de l'olivier, des céréales et de la vigne.

UNE TERRE NOBLE, LOYALE ET FIDÈLE

La vie de cette région, "Noble, Loyale et très Fidèle" comme le reconnut Felipe V en 1707 dans le titre qu'il a donné à la ville, tourne autour du vin et du meuble, ses origines les plus enracinées. Actuellement, la ville industrielle et moderne cohabite avec la ville du passé, mélangeant patrimoine et traditions.

La Plaza Mayor (Place Principale) peut être un excellent point de départ pour notre parcours. Elle est présidée par le bâtiment de l'Hôtel de ville, ce lieu qui conserve plusieurs bijoux d'une grande valeur historique et artistique tels que les palais d'Alarcos (XVI-XVII) et du Concejo (Hôtel de ville) (XVI-XVII); l'ancien Pósito(Grenier) o Alhorín (XVI-XVII); l'Auditorium (XIX) et la Tour de l'Horloge (XIX).
VOIR PLUS
A seulement quelques pas de là, nous arrivons à la Paroisse de l'Assomption ou "Iglesia vieja" (Église vielle), où se trouve le Musée de la Semaine Sainte. Le bâtiment renferme des satues, des étendards, des trônes, des broderies, des tuniques, et d'autres articles dignes d'intérêt qui figurent dans la Passion de Yecla. Dans tout le quartier historique, le visiteur pourra contempler aussi l'Arc d'Isabelle la Catholique, construit pour l'entrée triomphale des monarques en 1488, et où se trouve la Hornacina de San Blas (la Niche de Saint Blas). Nous verrons aussi le Balcon sur la Tour. Les quartiers plus traditionnels comme la Judería (quartier juif) qui autrefois a été probablement une colonie juive, méritent une mention spéciale. Et la Jabonería (savonnerie), rue au nom de l'ancien métier depuis 1715 A cet endroit, est située aussi l'Église de l'Hospitalico et la Casa Palacio de los Ortega (Maison palais des Ortega), actuelle Maison Municipale de la Culture qui renferme le Musée Archéologique Cayetano de Mergelina et le Musée de Répliques de « El Greco ».

Pendant que nous parcourons les coins les plus pittoresques de ce lieu, nous aurons l'agréable surprise de contempler plusieurs mosaïques où l'écrivain José Martínez Ruiz « Azorín » raconte ses expériences vécues dans la ville.

Dans le domaine culturel Yecla jouit d'une vie très active, et nous offre des endroits intéressants tels que le "Casino primitivo" (Casino Primitif) , important centre social et culturel; et le Théâtre Concha Segura, qui rend hommage à cette actrice de Yecla.

Un autre lieu qui a beaucoup de charme et dont la visite est presque obligatoire, est le Parc de la Constitution, un petit paradis naturel au milieu de la ville, où se promènent les habitants.

La ville conserve une profonde religiosité. Il suffit au visiteur de jeter un coup d'½il sur certains des temples de la ville pour percevoir la grande dévotion que les citoyens de Yecla éprouvent pour leurs patrons. D'ailleurs, dans ce contexte, il est recommandé de s'arrêter dans la Basilique de la Purísima Concepción ou "Iglesia Nueva" (Nouvelle Église); et dans l'Église de San Francisco (Église de Saint François), où nous pourrons contempler un authentique bijou du baroque de Murcia: la Capilla de la Virgen de las Angustias (Chapelle de la Vierge des Angoisses).
VOIR MOINS
Une promenade dans Yecla

NATURE INDOMPTÉE

Le paysage de Yecla est caractérisé par ses vastes steppes, qui constituent un refuge précieux pour quelques espèces d'oiseaux menacées dans le reste du continent européen. Outre les cultures des céréales, dans la région on peut voir aussi des vignobles, des amandiers et des oliviers, de même que certains hameaux parmi lesquels il faut souligner la Casa del Nene, la Fianza, Venta de Gloria, Derramadores, etc

Une autre des routes naturelles qu'il vaut la peine de visiter, c'est celle qui parcourt les monts et Rambla de Tobarrillas (Cours de Tobarrillas), dont l'environnement possède une grande valeur écologique et biologique. Au fur et à mesure que nous avançons dans le cours du fleuve, nous trouvons plusieurs sources, la maison de Tobarrillas Baja, des restes de constructions romaines et diverses grottes.

Plus au Sud, est située la Sierra de Las Pansas y Carche. Il existe une petite source sur les flancs côté nord de las Pansas et quelques grottes telles que celle de Jaime el Barbudo (Jacques le Barbu), qui a été la cachette de ce brigand célèbre, d'après ce qu'affirme la tradition populaire.
VOIR PLUS
Dans cet environnement, on trouve d'autres sujets d'intérêt comme las Casas de la Ermita, el Barranco del Saltador et la Sierra del Carche, déclarée Parc Régional.

Déclaré Bien d'Intérêt Culturel par l'UNESCO, le Mont Arabí conserve des peintures rupestres du Néolithique, qui décorent la Cueva del Mediodía et Cantos de la Visera I y II. Il faut souligner aussi, les sculptures dénommées cazoletas et petroglifos, dont la signification est inconnue. En fait, ils existent de nombreuses légendes sur ce mont, conservées dans la mémoire populaire et dans les sources écrites et qui sont indissociables de cette enclave mythique.
VOIR MOINS
Sin descripción

À NE PAS MANQUER

BASÍLICA DE LA PURÍSIMA CONCEPCIÓN

La Basilique de La Purísima Concepción ou « Iglesia Nueva» (Nouvelle Église) de style néoclassique est remarquable pour sa coupole semisphérique construite avec des tuiles vernissées bleues et blanches, décorée en spirale. À l'intérieur on peut visiter ses différentes chapelles, ses ½uvres picturales et ses sculptures. Il convient de souligner le «Cristo arrodillado ante la Cruz» (Christ agenouillé devant la Croix) de José Esteve Bonet, la « Virgen de las Angustias » (Vierge des Angoisses) de Francisco Salzillo, et, surtout, les peintures des voûtes de la nef principale et le transept, ½uvre du peintre de Lorca Manuel Muñoz Barberán.


SIERRA SALINAS

Dans le sud-ouest de Yecla, se trouve la Sierra de Salinas, un des principaux espaces naturels de la contrée du Haut-plateau de Murcie. Nous nous trouvons dans un endroit sauvage, avec de notables précipices emboîtés entre ses versants d'une grande beauté et d'une grande importance écologique. Le sommet de la montagne est connu sous le nom de «Capilla del Fraile» (Chapelle du frère) et il s'élève à 1.237 mètres au-dessus du niveau de la mer, ce qui fait de lui le point le plus haut du territoire communal de Yecla et le second du Haut-plateau.


GASTRONOMIE TYPIQUE

La gastronomie de Yecla représente à laquelle on résiste difficilement. Gachasmigas (sorte d'omelette à crôute dorée à base d'huile, ail, farine et eau), gazpacho, empanadas de patata (gâteau farci avec de pommes de terres), «pelotas» (boulette de viande) et fromage frit avec de la tomate constituaient le menu traditionnel des paysans de cette terre. De la même façon, nous pourrons trouver d'autres délices telles que les galettes frites, qu'on peut manger avec du sucre, des anchois et du miel ; la olla gitana (sorte de pot-au-feu) ou les pommes de terre en bouillon.

Parmi les gâteaux les plus caractéristiques, il faut souligner les «libricos», dont l'élaboration est artisanale, en suivant une recette transmise de père en fils et dont les ingrédients sont du pain azyme et du miel. Le « pain bénit », élaboré avec de la farine, des ½ufs, de l'huile et du sucre. Outre son goût délicieux, son aspect attire l'attention, puisque, en général, ils sont décorés avec des formes voyantes d'animaux ou de fleurs. Les sequillos (pâte sucrée avec la forme des viennoises), les madeleines, les toñas (galettes avec de l'huile et du miel), les biscuits, les petits rouleaux parfumés à l'anis et les ensaimadas (sorte de gâteau feuilleté en forme de spirale) complètent le catalogue des desserts.


RANDONNÉE

Yecla offre aussi beaucoup d'alternatives pour la randonnée, la bicyclette ou la spéléologie. Declaré par l'UNESCO Bien d'Interêt Culturel, le Mont Arabí conserve des peintures rupestres du Néolitique, qui décorent la Cueva del Mediodía (Grotte du midi) et Cantos de la Visera (Chants de la Visière) I et II.

Il faut souligner aussi les sculptures dénommées «cazoletas» et «petroglifos» , dont la signification est inconnue. En fait, il existe de nombreuses légendes sur ce mont, recueillies au niveau populaire et dans les sources écrites et qui font partie inséparable de cette enclave mythique

Très proche du mont, se trouve le Cerro de Los Santos, un lieu de nombreuses découvertes archéologiques, parmi lesquelles une «dama oferente» , une statue que l'on peut contempler dans la Maison de la Culture de Yecla, ainsi que la «Rose des Vents» , une gigantesque dalle en pierre avec une étoile gravée, trouvée aussi tout près de cette zone. S'il y a une légende réellement connue et célèbre sur l'Arabí parmi tous les habitants de Yecla et parmi tous ses visiteurs, c'est « La Cueva del Tesoro» (La Grotte du trésor). On dit d'elle, qu'après avoir parcouru une série de passages étroits, on arrive à une grande porte gardée par deux surveillants armés, derrière laquelle il y a un trésor précieux. Une autre rumeur que cette grotte était en réalité, une sortie secrète de la forteresse de l'Arabilejo, située à peine 500 mètres.

FÊTES DE SAN ISIDRO

Au milieu du mois de mai, Yecla retrouve sa tradition agricole, avec la célébration des Fêtes San Isidro, déclarées d'Intérêt Touristique Régional.

Verbenas (des fêtes populaires nocturnes), pasacalles (des marches), des jeux des groupes folkloriques de la ville et même un concours de vins qui anime la ville de Yecla du 4 au 26 mai. Il faut remarquer la Gran Cabalgata de Carrozas (Grand Défilé de Chars), célébrée le samedi après la fête de Saint Isidro. Dans le défilé, les membres des peñas (sorte des clubs dans les villages) s'habillent avec le costume typique et ils offrent du vin et des produits typiques du terroir aux assistants.

Actuellement, ces fêtes sont possibles grâce au travail intensif des peñas au moment qui dessinent des chars, qui représentent des tableaux du printemps et des travaux des champs. Une fois faits le dessin et les structures métalliques ou en bois qui se montent sur des remorques de tracteurs, les chars sont décorés avec de petits morceaux de papier en soie, certains d'entre eux mesurant cinq mètres et demi de haut, avec une largeur d'entre trois et six mètres.

À ne pas manquer Yecla
Facebook Twitter Pinterest Instagram Minube Tripadvisor Youtube
Région de Murcie
Premio Sicted Mejor Administración
Costa Cálida
© Instituto de Turismo de la Región de Murcia
Facebook
Tripadvisor
Twitter
Youtube
Minube
Instagram
Pinterest
Région de Murcie Costa Cálida--https://www.murciaturistica.es/webs/murciaturistica/estatico/img/mobile/destinomovil.png