Outils
Retour
Compartir esta página
Compartir por email Compartir en facebook Compartir en twitter Compartir en pinterest
PARTAGEZ
Reportar errores
Imprimer
Destino Región de Murcia - Web Oficial
Cargando página

Fermer

Fermer

Fermer

Cerrar foto
  • HÉBERGEMENTS
  • Serveur de recherche de logements
  • Buscador de actividades
  • Buscador de paquetes
  • Rechercher Vols
  • Buscador de autobuses

RECHERCHER

Gratuit
Á NE PAS
MANQUER
JUMILLA
HOME > QUE FAIRE > OENOTOURISME > Á NE PAS MANQUER JUMILLA

UNE PROMENADE PAR JUMILLA

Outre la célébrité que lui donne ses vins, Jumilla comprend d'autres grandes richesses qu'il vaut la peine de connaître. Il y a des siècles, la ville était célèbre comme carrefour de chemins et de cultures, et c'est pourquoi on peut y trouver des vestiges historiques et artistiques de toutes les civilisations de la Méditerranée. Ce n'est pas en vain que Jumillla est une ville prospère et pleine de contrastes que les Arabes ont appelée "la bella". La ville a été déclarée en 1981 "ensemble historique et artistique" à cause de ses monuments, ses musées et autres attraits touristiques et culturels.

L'Église d'El Salvador est un des grands symboles de Jumilla. Sa façade appartient au baroque murcien, avec les deux tours en pierre de taille et en brique qui l?encadrent. À l'intérieur de ce temple magnifique, se trouve la statue du Christ de la Santé du XVIIIème siècle, qui fait partie de la procession du Vendredi Saint.
VOIR PLUS
Au centre-ville on peut admirer aussi le Théâtre Vico. Après sa remise en état en 1991, le bâtiment allie l'esthétique d'origine aux installations et moyens techniques les plus modernes, en proposant aujourd'hui les représentations et les spectacles les plus variés.

Un autre monument qui attire l'attention dans le paysage urbain de Jumilla est la Casa Modernista. Familièrement connue comme "Doña Pepita", son belvédère et les grilles qui ornent sa façade sont particulièrement remarquables. Ensuite le visiteur peut passer à l'Hôtel de villeet contempler le balcon en fer forgé ou se promener dans la pittoresque cour intérieure et dans le Musée Municipal d'Ethnologie et Sciences de la Nature. C'est là que sont représentés de nombreux anciens métiers, (céramique, sparterie, verre.) et une très importante collection de minéraux provenant du monde entier, des fossiles et des traces d'animaux préhistoriques.

La route nous séduit toujours à travers la richesse architectonique de cette belle ville dans la Casa del Artesano (Maison de l'Artisan) où on peut acheter toutes sortes d'objets artisanaux et connaître certaines curiosités de cette terre si généreuse. C'est le même charme que l'on retrouve dans la Casa Solariega de Pérez de los Cobos, qui est le seul exemple d'architecture de la Renaissance dans la Région de Murcia.

Mais si vraiment on veut connaître l'histoire de la ville, il n'y a rien de mieux que se promener dans la Plaza de Arriba (Place en haut) et se plonger dans ses traditions les plus enracinées. Dans ce coin plein de symbolismes il y a l'Ermite de San José un autre exemple du baroque de Murcia, l'ancienne auberge et le Palacio del Concejo y la Lonja. Après son remodelage, à la fin des années 90, le bâtiment a été inauguré comme Musée archéologique Municipal Jerónimo Molina, et abrite à l'intérieur une belle collection de matériaux et de reliques allant du Paléolithique et du monde ibérique, jusqu'à l'époque romaine.

A partir de cette place, le visiteur peut poursuivre son chemin vers l'Iglesia Mayor de Santiago (Église Majeure de Saint Jacques), un autre symbole important de la ville. Le temple est de style gothique flamboyant et il conserve à l'intérieur un magnifique retable du XVIème siècle qui représente la pérégrination vers la Péninsule de l'apôtre Saint Jacques.

On peut attirer aussi l'attention sur la Ermite de San Antón , et la Ermite de San Roque, plus connue sous le nom de Puerta de Granada, à travers laquelle on accédait jadis à la ville. Par ailleurs,il est fait mention à part de l'Ermite de San Agustín, qui conserve la statue de la patronne de Jumilla, Nuestra Señora de la Asunción (Notre Dame de l'Assomption).

Arrivés à ce point, il se peut que le visiteur ait déjà entendu parler de El Casón, un mausolée romain tardif, déclaré Monument National en 1931. Il vaut la peine le visiter, puisqu' il s'agit du monument funéraire le mieux conservé de cette époque en Espagne et un des meilleurs d'Europe.

Mais le présent de Jumilla est étroitement lié à l'histoire arabe. Nous pouvons en trouver un témoignage concret dans la rue la plus ancienne de la ville, le Callejón del Fiscal. Construite entre le XIIème siècle et le XIIIème siècle, son parcours s'achève dans la Paroisse Santa María del Arrabal, qui a été érigée sur une nécropole islamique en 1430.

Au fond, tout en haut de la ville, on peut observer le Château de Jumilla, une ancienne forteresse et alcázar musulman. On dirait qu'actuellement il surveille encore la grande ville. En 1461 le Marquis de Villena a ordonné l'élévation de la tour de l'Hommage, telle que nous la connaissons aujourd'hui, avec ses trois étages, son sous-sol et sa terrasse, en y mettant son blason. Récemment, le château a été remis en état, et il comprend actuellement plusieurs salles d'expositions. Pour y arriver, il faut traverser le Camino del Subidor, un belvédère magnifique qui nous offre une vue panoramique sans égal sur ce lieu emblématique.

Ce patrimoine artistique extraordinaire, composé de musées, de rues jalonnées de blasons, et de vestiges archéologiques, se voit complété par deux jardins très particuliers et très appréciés par les habitants de Jumilla: le Jardin des Plantes « La Estacada », qui rassemble plus de 150 espèces ornementales d'arbres, arbustes et autres espèces indigènes ; et Le Jardin du Roi Don Pedro, dont les pins centenaires permettent de passer une journée agréable, à l'ombre de cette végétation. Dans ce lieu, il est important de citer le Paseo Poeta Lorenzo Guardiola, qui va de la Plaza del Rey Don Pedro à la gare et qui réservera d'agréables surprises pour le promeneur.
VOIR MOINS
Une promenade par Jumilla

PAYSAGES LEGENDAIRES

Laissant derrière nous les parcs et les jardins, nous pouvons poursuivre notre parcours, et monter jusqu'aux sites naturels qui entourent la ville. La Sierra de La Cingla (La Montagne de La Cingla) est une zone montagneuse d'une grande beauté paysagère et d'une grande valeur environnementale, qui peut être un lieu magnifique pour commencer l'excursion. Dans cet espace, notre attention est attirée par les peintures rupestres des Abrigos del Barranco del Buen Aire », déclarées Bien d'Intérêt culturel et Patrimoine de l'Humanité, et la Sierra de Los Gavilanes, point de rencontre presque obligé pour les randonneurs avides d'émotions.

Dans ce paysage, légendaire, on peut découvrir aussi, une autre des routes les plus singulières qui traverse la Sierra de La Pedrera (Montagne de La Pedrera). Célèbre pour la richesse de l'environnement, géologique et historique, on peut y contempler l'Acueducto de Miraflores (Aqueduc de Miraflores), d'origine romaine, et le Pontón, ainsi que la Cantera de Santiago (Carrière de Santiago), d'où ont été extraits de nombreux blocs de pierre pour l'édification de l'Église de Santiago. Mais nous pouvons découvrir d'autres trésors archéologiques d'une grande valeur tels que les peintures et gravures rupestres de l'Âge du bronze, déclarées Patrimoine de l'Humanité par l'UNESCO, et les gisements fossiles Hoya de la Sima. En outre, il faut remarquer les mines de la Celia, qui renferment un gisement exceptionnel de roches volcaniques d'apatite, de type « jumillita », d'intérêt mondial.
VOIR PLUS
Le Parc Régional Sierra d'El Cache renferme une multitude de sentiers, de précipices et zones de végétation méditerranéenne où pouvoir pratiquer pratiquement toutes sortes de sport. Il y a le parapente, l'escalade, le deltaplane, la spéléologie et, bien sûr, la randonnée, grâce à un très long sentier qui traverse la zone. La route dispose aussi du Refugio Municipal, qui est cédé gratuitement aux groupes d'excursionnistes.

Pendant le chemin, le voyageur trouvera quelques constructions anciennes très curieuses comme le Pozo de la Nieve (Puits de la Neige) (XVIIIème siècle) et le Cuco de l'Alberquilla (XIXème siècle). Parmi les sites les plus intéressants il y a le sommet Madama del Carche, le Barranco de la Guarafía, la Fuente de la Sanguijuela, et les Salinas de la Rosa.

Une autre des routes les plus attirantes pour les randonneurs, est celle qui traverse la Sierra de Santa Ana. Sur son parcours, nous trouvons quelques enclaves d'intérêt historique comme le Pasico de San Pascual.
VOIR MOINS
Paysages Legendaires Jumilla

À NE PAS MANQUER

LE MONASTÈRE DE SANTA ANA DEL MONTE

Ce couvent franciscain, fondé en 1573, se trouve au centre d'une pinède sur le Massif de Santa Ana, un milieu rural emblématique qui invite à la méditation et au calme.

Au XVIIème siècle, un christ crucifié connu sous le nom de « El Cristo de la Reja » a été accroché à la voûte du couvent et, d'après la légende, pendant que les moines priaient, il a enlevé les clous de sa main droite et a donné trois fois sa bénédiction à la communauté.

Dans la chapelle, on peut admirer le Christ de la Colonne, une magnifique sculpture en bois de cyprès, qui a été commandée par les frères franciscains au sculpteur Francisco Salzillo. Depuis le XIXème siècle, le christ fait partie de la procession qui participe aux défilés de la Semaine Sainte et du Dimanche des Rameaux.

Le marquis de Villena, très dévot de Santa Ana, a envoyé d'Italie beaucoup de reliques conservées au couvent et qui font de ce reliquaire, le troisième plus important d' Espagne. À l'intérieur de ce monastère, on peut trouver en outre, un important musée, constitué avec les objets du monde entier, ramenés par les moines.

LES FÊTES DE LA VENDANGE

Déclarée d'Intérêt Touristique Régional, cette fête se déroule aux environs du 15 d'août, jour de Notre Dame de l'Assomption, patronne de Jumilla. Cette fête coïncide aussi avec deux célébrations très importantes en cette ville, les Fêtes de « Moros y Cristianos » et le Festival National de Folklore.

Les Fêtes des vendanges se doivent à l'initiative d'un groupe de propriétaires de caves de la localité, initiative suivie de la participation d'autres groupes et associations d'agriculteurs, il y a quelques années. Ces associations donnèrent lieu à la création de « peñas », regroupées dans la Fédération de « Peñas » de la Fête des Vendanges.

Toutes les réunions que la fédération y offre, tournent autour du vin et sa culture, dont elles font connaître toutes les activités, telles que la vendange, le foulage, l'élaboration et la dégustation, c'est-à-dire l'organisation de nombreuses activités, adressées à un public de tout âge, et où est garantie la distraction. Inauguration de la Fontaine du vin, Offrande de raisins et Premier moût à l'Enfant Jésus des Raisins, défilé pour les enfants, défilé du vin, etc.

LA GASTRONOMIE TYPIQUE DE JUMILLA

El gazpacho jumillano. D'origine juive, cuisiné avec des morceaux de galette de farine de blé non fermentée, et avec une variété de viande de gibier, lièvre, perdrix, ou lapin, etc. et des escargots de montagne.

La gachamiga. Plat d'hiver, d'une grande valeur calorique et enraciné dans la tradition populaire par sa simplicité. Ses ingrédients sont les suivants : farine, huile, ail, eau et sel.

Relleno o pelotas. Plat typique du jour de Noël, même si maintenant on le cuisine à n'importe quelle période de l'année. Il est élaboré avec de la chapelure trempée dans de l'eau ou dans du lait, du foie ou de la viande hachée maigre, des ½ufs, de l'ail et du persil. Le tout doit être assaisonné au goût du consommateur et cuit, sous forme de boulettes dans le bouillon du pot-au-feu.

Empanadas de patata. Très utilisé pendant la Semaine Sainte, elles sont élaborées avec une pâte à farine, de l'huile, de l'eau, et du sel, et sont farcies de frites, de thon, d'½ufs durs. de poivrons, de pignons, et de persil.

Fromage de chèvre frit avec de la tomate. C'est un fromage frais, élaboré avec du lait issu d'une race autochtone, la Murciano-Granadina. On le fait frire dans huile d'olive et on le sert avec de la sauce tomate.

Fromage de Murcia au vin. Protégé par l'Appellation d'Origine, il est élaboré avec du lait de chèvre pasteurisé de la race murciano- granadina et baigné dans du vin rouge. Sa texture crémeuse et élastique a une saveur agréablement acide, peu salée et un doux arôme.

FAIRE DES RANDONNÉES

Pour les amateurs de Vélo Tout Terrain et pour ceux qui aiment marcher en pleine nature, Jumilla offre une multitude de possibilités. La Sierra Larga, la Sierra de El Carche (Parc naturel régional), la Sierra del Buey et la Sierra de Santa Ana, parmi d'autres, où le visiteur peut profiter de la beauté de la flore et la faune sauvage. Un autre de ses attraits est le Jardin des Plantes dans la localité agricole de La Estacada, qui comprend plus de 150 espèces. Par ailleurs, on peut découvrir la "Jumillita" (roche typique de la zone), dans les mines de la Celia, d'origine romaine et d'intérêt géologique mondial ou les peintures rupestres dans le Barranco del Buen Aire.
Á ne pas manquer Jumilla
Facebook Twitter Pinterest Instagram Minube Tripadvisor Youtube
Région de Murcie
Costa Cálida
© Instituto de Turismo de la Región de Murcia
Facebook
Tripadvisor
Twitter
Youtube
Minube
Instagram
Pinterest
Région de Murcie Costa Cálida--https://www.murciaturistica.es/webs/murciaturistica/estatico/img/mobile/destinomovil.png